TRANSFORMATION & ORGANISATION

« Le succès de NSI Luxembourg doit beaucoup à sa dimension humaine »

Cet automne, NSI Luxembourg fête ses cinq années d’existence. Découvrez la Success Story de cette entreprise grandissante.

September 21, 2022

Cet automne, NSI Luxembourg fête ses cinq années d’existence. Partie d’une feuille blanche en 2017, avec quatre collaborateurs pour démarrer l’activité, la société compte désormais 110 collaborateurs. La clé de cette réussite exceptionnelle ? Une culture d’entreprise avant tout orientée sur l’humain, que NSI veille à préserver tout en grandissant.

En Belgique, NSI est un acteur incontournable du marché de l’IT, comptant plus d’un millier de collaborateurs. Il y a cinq ans, lorsqu’il a souhaité investir le marché luxembourgeois, le groupe a opté pour une approche originale, en mettant en place une nouvelle équipe, très réduite, avec pour mission de développer l’activité « from scratch » ou presque. « Ce développement, c’est avant tout l’histoire d’une rencontre, résume Alain Wattier, Administrateur délégué de NSI BeLux. Et les clés du succès rencontré par notre filiale au Luxembourg résident avant tout dans l’humain. »

 

Liberté d’initiative

Si elle compte 110 collaborateurs aujourd’hui, l’équipe de départ était composée de 4 personnes, emmenées par Nathan Mangenot, Branch Manager de NSI Luxembourg. « L’idée n’a pas été d’imposer à la filiale luxembourgeoise une vision groupe, mais au contraire de laisser à notre nouvelle entité toute la flexibilité et une grande autonomie pour lui permettre de bien aborder le marché », commente Alain Wattier. S’attaquer à un nouveau marché depuis l’étranger, et en particulier le Luxembourg, est toujours un exercice délicat. Beaucoup s’y sont cassé les dents. « Pour que le succès soit au rendez-vous, nous avons permis à l’équipe de prendre les initiatives qui lui paraissaient les plus pertinentes, au regard de leur connaissance du marché, et de développer sa propre stratégie commerciale, tout en bénéficiant du soutien du groupe et de son portefeuille de solutions. Cela s’est avéré être une stratégie gagnante pour gagner la confiance des clients localement et assurer un développement pérenne de l’activité », poursuit Alain Wattier.

 

Grandir dans l’échange

Fin septembre, la société fête ses cinq ans d’existence, revenant sur les grandes étapes de son développement, affichant de nouvelles ambitions pour l’avenir, célébrant avant tout ce qui a fait son succès : son équipe. « NSI Luxembourg se distingue des autres acteurs du marché par une culture d’entreprise axée sur l’humain, explique Nathan Mangenot. C’est sans conteste ce qui a fait la force de notre entreprise depuis le départ, et qui permet à chaque collaborateur de s’exprimer et d’être écouté, de pouvoir prendre des initiatives et d’évoluer durablement au sein de notre structure. » C’est en étant dans l’échange permanent avec ses équipes que le management fait progresser l’entreprise, envisage les opportunités, prend les décisions et trace le meilleur chemin pour se développer. « L’investissement dans l’humain, la volonté de faire grandir les collaborateurs en leur permettant de prendre des initiatives est bien plus important au sein de notre filiale luxembourgeoise que ce que l’on peut voir en Belgique, reconnait Alain Wattier. Cette culture d’entreprise est porteuse de nombreux bénéfices. D’abord, le management et les collaborateurs restent en permanence connectés au terrain. Ensuite, les collaborateurs prennent davantage leur responsabilité et vont de l’avant. »

Si l’approche a permis à NSI de s’imposer rapidement sur le marché luxembourgeois, le plus remarquable réside dans la manière avec laquelle la société a su préserver cette culture d’entreprise tout en grandissant. « Bien sûr, en grandissant, certaines choses doivent être effectuées différemment, nécessitent d’établir un cadre, même si l’on aime toujours casser les codes. L’esprit, toutefois, reste le même. L’importance accordée à chacun, en s’appuyant sur les bons relais au sein de l’équipe, est toujours bien présente. L’ADN n’a pas changé », commente Nathan Mangenot.

 

Investir dans l’humain pour grandir

Cette dimension pourrait permettre à NSI Luxembourg de continuer à se démarquer à l’avenir, particulièrement dans un marché de l’emploi tendu. « La croissance future passe avant tout par l’humain. Il est devenu crucial, pour tous les acteurs, de parvenir à garder ses collaborateurs et à continuer à recruter. On peut avoir le plus grand portefeuille de solutions, si on ne dispose pas des compétences pour les mettre en œuvre, on ne peut pas avancer et développer l’activité », commente Nathan Mangenot. Pour le Branch Manager, il est crucial d’offrir aux collaborateurs un environnement épanouissant et des perspectives de développement attrayantes. « Les attentes changent. Les packages évoluent. Il faut s’adapter en permanence. Nous n’avons pas attendu le COVID pour offrir plus de flexibilité à nos équipes. La dynamique qui a soutenu notre développement au fil des cinq premières années, toujours bien présente, doit nous permettre de mieux nous projeter sur le long terme. »

Si ce n’est pas la voie la plus évidente, cet investissement dans l’humain, loin de tout opportunisme financier, et cette volonté de préserver la culture et la dynamique d’entreprise en étant sélectif dans le recrutement, sont les meilleurs garants d’un développement pérenne. C’est tout du moins la voie qu’a choisi NSI Luxembourg et son développement au cours de ces cinq premières années semble lui donner raison.

 

Trois questions à Alain Wattier, Administrateur Délégué de NSI BeLux

Aujourd’hui, que représente le groupe NSI au Luxembourg ?

Avant la création de NSI Luxembourg, il y a cinq ans, notre groupe était déjà présent au Luxembourg, à travers notre filiale MULTIDATA, installée dans le nord du pays. Cette structure opère comme NSI Luxembourg de manière autonome sur son propre marché en s’appuyant sur la force du groupe. MULTIDATA a notamment développé une offre attrayante pour accompagner les PME. D’autre part, en automne dernier, nous avons fait l’acquisition de RIME-IT, qui occupe une soixantaine de personnes, et qui accompagne les besoins IT du secteur public luxembourgeois ainsi que les institutions européennes. Au total, le groupe emploie 215 collaborateurs au Luxembourg, et cela évolue de jour en jour.

Comment voyez-vous votre développement dans les années à venir ?

Si chaque entité opère sur son marché, il y a une réelle volonté de développer des synergies, pour mieux répondre aux attentes du marché. Les dirigeants vont travailler ensemble dans cette direction. La volonté, d’autre part, est de continuer à grandir, de manière organique ou en menant des opérations de croissance externe, comme nous l’avons fait avec RIME-IT. Selon les plans stratégiques discutés aujourd’hui, nous projetons d’être 300 d’ici la fin de l’année 2023. Il est probable que la croissance organique ne suffise pas à atteindre cet objectif. 300 nous semble être une belle masse critique pour se positionner en acteur majeur/de poids sur le marché.

Quels autres développements sont attendus pour le Luxembourg ?

Dans notre approche, nous prônons un management de soutien des collaborateurs, plutôt qu’une approche directive. C’est d’ailleurs ce qui a permis aux équipes luxembourgeoises de grandir et à chacun de ses membres de s’épanouir. Dans cette logique, des initiatives sont prises localement, comme le développement d’un cloud privé au Luxembourg, et ce malgré le fait que le groupe dispose d’infrastructures importantes ailleurs. NSI Luxembourg a également récemment terminé les démarches nécessaires à l’obtention de l’agrément PSF.

Watch video

In the same category