Legitech adopte le Cloud par la base Infrastructure

Legitech, le spécialiste de l’information juridique et fiscale, a entamé […]

October 6, 2010

Legitech, le spécialiste de l’information juridique et fiscale, a entamé son voyage vers le Cloud, avec un premier socle : l’infrastructure.

Nicolas Henckes (photo), Directeur de Legitech, en bon cartésien, a rapidement distingué le potentiel que le Cloud computing offre à des entreprises comme Legitech de se concentrer sur la création de valeur et de se débarrasser des contraintes et soucis, de ce qui n’est pas différenciateur, le tout dans un mode Pay-as-you-go. L’essence même du nuage, que Telindus Luxembourg a conditionné pour Legitech, fruit de l’association momentanée entre l’Imprimerie Centrale et Victor Buck Services, et dont la vocation est le traitement et la mise à disposition d’informations juridiques, légales et fiscales pour les acteurs spécialisés, les entreprises et les citoyens.

Forte de 35 personnes, Legitech est une joint venture entre IC et VBS constituée pour l’optimisation et le traitement de la publication du Mémorial luxembourgeois, le média officiel des lois et règlements et recueil de la vie des entreprises. Le site Legilux est venu renforcer l’expertise technologique et juridique de Legitech qui a été confirmée comme architecte technologique pour le Mémorial jusqu’en 2016. En dehors de ces compétences, à mi-chemin entre l’expertise documentaire, la distribution de l’information et un secteur niche du « Legal », Legitech s’est aussi montrée comme éditeur d’ouvrages de référence sur ces domaines, en axant prioritairement l’exploitation de ce savoir et de ses bases de données autour de sujets « Tax », « Corporate » et « Work ». Par ailleurs, Legitech a mis sur le marché une solution logicielle, Progilex, une solution de gestion documentaire appliquée au secteur.

De Joint à Cloud

« Notre problématique, depuis 2006, était qu’en tant que joint venture, nous étions hébergés chez l’un des deux actionnaires pour des raisons de facilité de mise en place », revient Nicolas Henckes, Directeur de Legitech lors des Telindus TrendDays, une journée de grand succès dédiée aux tendances technologiques qui font déjà leurs preuves à Luxembourg, dont cet atelier sur le Cloud Computing. Avec les succès grandissants et une équipe étoffée, Legitech a donc emménagé dans un nouveau complexe de bureaux, nécessitant aussi la mise en place d’une infrastructure IT nouvelle. « Or, jusque-là, nous jouissions du confortable support de l’IT de Victor Buck qui nous accueillait. En déménageant, il nous a fallu trouver un nouveau support et nous avons fait le choix d’un partenaire externe. »

Cette façon de déléguer, force du Sourceur Telindus, a permis à la petite entreprise de se concentrer sur la création de valeur et se libérer des contraintes technologiques sous-jacentes. Poussant la démarche à l’époque bien en avant, Legitech a opté pour un modèle économique en leasing/achat du simple serveur jusqu’à la téléphonie sur IP complète. « Nous avons choisi de nous orienter vers un outsourcing total de tout l’IT non business et ce chez Telindus, libérant ainsi nos chefs de projets IT sur les seuls projets métiers de Legitech. Copier l’infrastructure de Victor Buck en modèle réduit n’aurait pas été la bonne solution car Victor Buck a aussi bien d’autres aspects à traiter et différents de ceux de Legitech. » 

Growth-ready !

Insistant auprès de Telindus pour lui offrir un modèle qui serait prêt à supporter la croissance, Legitech a aussi requis une souplesse qui puisse permettre le télétravail des collaborateurs, l’offshoring en Roumanie ou en Pologne, aujourd’hui à Madagascar, pour les tâches non différenciatrices. Legitech requiert aussi une approche orientée nouvelle technologie, basant son catalogue sur les produits web, jusqu’au smartphones… « Nous avions besoin de souplesse aussi dans la gestion de notre partenariat, dit Nicolas Henckes. Nous voulions pouvoir moduler les capacités sans chaque fois avoir à réinventer la relation. Nous nous devons de réagir avec un Time-to-Market précis et évoluer dans un contexte de croissance qui pourrait encore nous amener à déménager une seconde fois. Enfin, il fallait trouver une solution qui ait un impact léger sur la trésorerie de l’entreprise en ne mobilisant pas des investissements importants. »

Un scénario idéal pour le Cloud avec une première approche IaaS. Avec un partenaire spécialiste du sourcing, c’est une solution end-to-end qui a été proposée. En avril 2010 toute l’infrastructure a été confiée à Telindus et seuls deux switches sont restés dans les murs bertrangeois de Legitech. « Nous voulons encore aller plus loin, affirme Nicolas Henckes, par exemple en matière de licences logicielles des OS des serveurs. » L’idée est de dématérialiser aussi les softwares et d’atteindre une entreprise sous service complète. Ainsi, le desktop-as-a-service pourrait bien être la prochaine étape. Confiant en Telindus, Legitech vient de « renouveler ses voeux » plus qu’un prestataire, un véritable partenaire.

Watch video

In the same category